Awarded in Annecy


[**The village*] est un film réalisé par [**Mark Baker*] pour la chaîne de télévision britannique Channel Four. Il obtint le prix spécial du jury au [**Festival international du film d’animation d’Annecy*] en 1993.

Tout est dans son titre, c’est même, oserais-je, sa fonction !

L’histoire se déroule au temps des châteaux-forts et des villages fortifiés, un village qui rayonne autour de son église et dont peu à peu l’on découvre les habitants. Chacun s’observe, chacun s’épie. Le prêtre tout d’abord, incarnation de l’autorité locale, et qui boit plus de bouteilles de vin que le rosaire n’a de dizaines, une femme qui occupe son temps à crier et dénoncer ses voisins, un couple qui saisit tous ses temps libres pour se bien connaître dans les champs et au milieu des futaies, un prisonnier qui croupit dans sa geôle, un vieux ladre qui a accumulé un magot de pièces d’or dans une cassette qu’il a cachée chez lui, un fripon gros et gras qui ira voler le trésor et tuera le propriétaire. Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Une course dangereuse sur les toits, une erreur judiciaire et un innocent est condamné à tort, les bois de justice sont montés, le gibet est dressé au milieu du village, il est urgent de pouvoir s’échapper…

Ce qui est tout à fait intéressant dans ce film c’est son fil narratif, c’est l’histoire proprement dite, et on se laisse volontiers capter par cette peinture de moeurs. Une colonie de fourmis fait lien avec les différentes saynètes ou plus précisément leur existence n’a pour raison que son appropriation des effets abandonnés par les humains jusqu’à leur corps qui est récupéré. Natura horror vacui n’est-ce-pas, la nature a horreur du vide !

The village est un film de bonne facture, joliment colorié, sans temps morts. Son scénario est dynamique, chaque scène est bien inspirée, et la subtile naïveté des effets graphiques et des dessins des personnages donne paradoxalement et sans fioriture tout son sens, son identité à cette réalisation britannique, une scène de genre quasiment !

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 24/08/2019

Faites-vous plaisir, retrouvez TOUS les chroniques des films d’animation présentés dans Wukali ( plus de 300 !)

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus