« Naissance d’un Musée », la première grande présentation de la collection permanente du Louvre Abu Dabi, a été inauguréele 21 avril en présence de dignitaires émiriens et français : Son Excellence Cheikh Sultan bin Tahnoon Al Nahyan, Président du ministère de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi (TCA Abu Dhabi), Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication en France, Son Excellence Mubarak Al Muhairi, Directeur général du Ministère de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi, Jean-Luc Martinez, récemment nommé Président-Directeur du Musée du Louvre ainsi que son prédécesseur Henri Loyrette, et, enfin, l’architecte Jean Nouvel.

L’exposition révèle près de 130 œuvres. Du 22 avril au 20 juillet à Manarat Al Saadiyat, au centre d’art et d’exposition du District Culturel de l’île de Saadiyat, l’exposition offre aux visiteurs un aperçu de la collection du musée avant son ouverture prévue en 2015. Le musée et sa collection permanente, en cours de constitution, appartiennent au gouvernement d’Abu Dabi. L’identité de la collection et du musée est unique par son concept et sa mission.

La collection comprend des peintures, des sculptures et des objets d’art provenant de nombreux pays parmi lesquels figurent l’Egypte, la Turquie, la Grèce et le Mali. Elles présentent la richesse et la diversité de ces civilisations et illustrent les similarités et les correspondances entre ces dernières, dépassant ainsi les limites de la géographie et de l’histoire.

Des peintures de Paul Gauguin (Les Enfants Luttant, 1888) et René Magritte (Le Lecteur Subjugué, 1928) sont en dialogue avec des œuvres de Giovanni Bellini et d’Édouard Manet, ainsi qu’avec des œuvres contemporaines d’Alexander Calder, Paul Klee, Yves Klein et Cy Twombly. Le « Portrait d’une dame » de Picasso, inédit, est aussi présenté. Toutes les œuvres et les artistes ont été soigneusement choisis pour présenter un regard singulier et original sur l’histoire de l’art et s’articulent autour de plusieurs thèmes-clés qui constituent l’essence même du nouveau musée.

Son Altesse Cheikh Sultan bin Tahnoon Al Nahyan, Président du Ministère de la Culture et du Tourisme (TCA Abu Dabi) a indiqué : « L’exposition « Naissance d’un Musée » permet de promouvoir Abu Dhabi comme lieu d’échanges s’inscrivant ainsi dans la longue tradition historique de la péninsule arabique, terre située aux confins de la route de la soie. Abu Dhabi perpétue ainsi cet héritage et s’inscrit comme un foyer foisonnant dans le monde de l’art dans la région ».

Son Excellence Mubarak Al Muhairi, Directeur général du Ministère de la Culture et du Tourisme (TCA Abu Dabi) ajoute : « L’exposition illustre bien l’engagement du gouvernement d’Abu Dhabi de constituer une collection qui reflète les ambitions culturelles de cette ville ».

Henri Loyrette, Président du Conseil Scientifique de l’Agence France-Muséums (AFM) et ancien Président-Directeur du musée du Louvre, précise : « Cette exposition est une étape clé dans la réalisation du Louvre Abu Dabi car elle dévoile les œuvres qui seront au cœur de la future collection permanente du musée. De plus, l’exposition incarne de manière remarquable l’essence de ce que sera ce musée universel. »

Jean-Luc Martinez, récemment nommé Président-Directeur du Musée du Louvre, effectuera sa première visite à l’international à Abu Dhabi à l’occasion du vernissage de l’exposition. Sa visite est emblématique de la mission qui lui a été confiée ; le projet du Louvre Abu Dhabi faisant partie des priorités de son mandat.

À l’occasion de l’exposition, un ouvrage présentant la collection acquise à ce jour est également publié et mis en vente en avril. Il dévoile aussi l’histoire de la création du musée, sa conception, et la façon dont la collection éclectique est constituée pour un musée qui marquera le 21ème siècle.

« Il y aura deux sources de collection au Louvre Abou Dhabi : la première, c’est la collection du Louvre Abou Dhabi en propre, mais aussi des prêts français pendant dix ans, qui viendront du Louvre mais aussi du centre Georges-Pompidou, du musée d’Orsay, enfin de tous les grands musées nationaux qui sont les partenaires du Louvre Abou Dhabi »

Un rayonnement international entièrement financé par les Emiriens, pour près d’un milliard d’euros.

À l’instar des autres expositions de préfiguration des musées du District Culturel de l’île de Saadiyat, l’exposition « Naissance d’un musée » est accompagnée d’un programme varié de conférences-débats, de visites guidées et d’ateliers pour un public divers (écoles, étudiants, familles, amateurs d’art et d’histoire, etc). Dans le cadre des « Talking Art Series », une succession de conférences se tiendront en mai et en juin.

La Commissaire Générale de « Naissance d’un Musée » est Laurence des Cars, Directrice Scientifique de l’Agence France-Muséums (AFM), avec le soutien des équipes du Ministère de la Culture et du Tourisme, (TCA Abu Dhabi) et de l’Agence France-Muséums. La muséographie de l’exposition est réalisée par l’architecte Jean-François Bodin.


Illustration de l’entête. Inauguration de l’exposition dimanche 21 avril en présence du cheikh Hazza Bin Zayed al-Nahyan et d’Aurélie Filipetti, ministre française de la Culture.


Par un accord intergouvernemental signé le 6 mars 2007, la France et les Émirats Arabes Unis ont décidé de la création d’un musée universel, portant le nom Louvre Abu Dhabi, dont l’ouverture est prévu en 2014. Ce geste sans précédent établit les fondements d’un nouveau type de collaboration entre deux pays souverains.

L’accord permet ainsi aux Émirats Arabes Unis de se doter d’un établissement muséal de niveau international, qui placera Abu Dhabi parmi les grandes nations culturelles, et en particulier, les grands musées mondiaux. D’un point de vue général, cet engagement offrira aux Émirats Arabes Unis de s’affirmer comme un lieu central du dialogue entre les civilisations et les cultures, notamment occidentales, moyen-orientales et asiatiques; Enfin, cet accord construit avec la France une relation culturelle privilégiée, afin de bénéficier de son expérience et de son patrimoine plurimillénaire

Pour la France, l’accord souligne l’excellence de son expertise et de son savoir-faire muséographique, en envisageant la conception d’une institution originale. Il s’agit d’offrir une vision transversale des collections publiques françaises, permettant de les mettre en valeur sous un jour nouveau, pour des publics nouveaux. En retour, l’accord permettra, grâce à l’importance de ses enjeux financiers, un meilleur développement des projets muséaux des institutions françaises partenaires du Louvre Abu Dhabi.


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus