The incredible art hoarder still alive !


La chronique de Pierre-Alain LÉVY.


Voilà que Cornelius Gurlitt fait encore parler de lui quelques mois après sa mort survenue en mai dernier et que l’on ait découvert cet ahurissant trésor d’oeuvres d’art pillées qu’il entreposait dans ses appartements.

1280 oeuvres d’art avaient été retrouvées dans son appartement de Munich, suite à une affaire de fraude fiscale qui avait justifié une enquête, parmi elles des Picasso, Chagal, Matisse, Rodin, Degas, excusez du peu ! Manifestement elles provenaient des pillages effectués par les nazis pendant la guerre sur des biens appartenant à des collectionneurs et des familles juives

Pour relater cette histoire de recel et de pillage d’oeuvres d’art retrouvées voila un an dans les différents domiciles de Thomas Gurlitt, au total près de 1400 oeuvres,( sujet que nous avons abondamment traité dans WUKALI voir les titres en bas de l’article), il serait tentant d’utiliser deux citations, l’une de Brecht: «Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde», puis «La Charogne» de Baudelaire

On apprit après sa mort que Gurlitt avait dans son testament fait don de sa collection au Kunstmuseum de Berne en stipulant que les oeuvres reconnues comme pillées devraient être rétrocédées aux héritiers de leurs légitimes propriétaires. Qu’il est bon seigneur n’est-ce-pas!

En effet l’affaire ne cesse de rebondir et de semaines en semaines, de mois en mois on découvre toujours de nouvelles oeuvres spoliées qu’il avait en sa possession. Ainsi en juin dernier on repéra un Matisse, La Femme assise, qui avait été pillé à Paris dans la collection du marchand d’art Paul Rosenberg en 1941.

Les services de l’hôpital où était soigné Gurlitt viennent de renvoyer le 2 septembre au service chargé de l’enquête sur l’administration successorale de ses biens une valise qu’il avait conservé tout auprès de lui jusqu’à sa fin et contenant un dessin de Claude Monet.

Il s’agit, selon les informations communiquées, d’un dessin sur papier de couleur bleu peint en 1864 et qui aurait de profondes similitudes avec la Vue de Sainte-Adresse, peint par Monet en 1867. Les enquêteurs cherchent actuellement à savoir ci cette oeuvre provient de biens juifs confisqués

Pierre-Alain Lévy


Articles parus dans WUKALI sur l’affaire Gurlitt

[1500 tableaux, estimés à un milliard d’euros, découverts à Munich
->http://www.wukali.com/1500-tableaux-estimes-a-un-milliard-d-euros-decouverts-a-Munich#.VA7ILEunr8I]

[KOLOSSAL ! Le « trésor nazi » d’œuvres d’art s’agrandit!
->http://www.wukali.com/KOLOSSAL-Le-tresor-nazi-d-oeuvres-d-art-s-agrandit#.VA7I5kunr8I]

Les dessins français de la collection Gurlitt décryptés

Corneille Gurlitt receleur et fraudeur, encore 60 oeuvres découvertes


Illustration de l’entête: Claude Monet. Vue de Saint Adresse Art Institute Chicago


WUKALI 09/09/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus