A French laboratory in Toulouse only chance to provide clear information about the vanished Malaysia Airlines Boeing 777

Un de nos amis et lecteur fidèle de WUKALI nous a adressé cet article sur la disparition du Boeing de la Malaysian Airways. Notre informateur puise aux bonnes sources et est un analyste attentif de la situation internationale. Ne cherchez pas à savoir dans Google, le Who’s Who, sur FaceBook ou tous autres supports qui est Alain Fabre, vous ne trouveriez point ou si vous trouviez des noms, car le patronyme est largement répandu, ce ne serait que pur homonymie et hasard.

Sachez que ses multiples contacts font de lui un observateur fiable et sérieux. Pour sa sécurité il nous a demandé d‘écrire sous pseudonyme. C’est donc sous le nom d’ Alain Fabre qu’il «prend la plume»pour traiter d’un sujet jusque là volontairement occulté…

007 vous avez dit … ?

Pierre-Alain Lévy


Depuis quelques jours, on ne parle plus que de la disparition tragique du vol de la Malaysia Airlines, il y a un an et demi en mars 2014. Comme chacun sait, la découverte d’un morceau d’aile de 2,25m appartenant au même type d’avion, sur une plage de l’île de la Réunion a relancé la recherche de la vérité concernant la disparition de l’appareil. C’est « le plus grand mystère de l’aviation civile disent certains »…Malheureusement, c’est faux !

Il y a longtemps que les gouvernements concernés connaissent la vérité…Qu’ils ont essayé de cacher aux familles des disparus…Et à l’opinion publique internationale. Avec la découverte de cet élément de l’appareil, ce ne sera plus possible : le fait est officiel et la France est un état de droit. La vérité sera découverte par le laboratoire de Toulouse où l’objet sera décortiqué…Nous la révélera-t-on ?

On nous a dit qu’il s’agissait « peut-être  » d’un élément d’un Boeing… Puis qu’il vient d’un Boeing mais pas sûrement de l’appareil disparu, maintenant on nous révèle, parce qu’on ne peut pas faire autrement, qu’il s’agit bien de l’avion disparu…

Que va-t-on nous dire encore ? Que finalement il a sombré sans que l’on sache pourquoi ni comment ?? Qu’il s’agit d’un problème de pressurisation ? Vas-t-on se f….. de nous et des familles meurtries une fois de plus ??

Quand l’avion a disparu sur les écrans radars des contrôleurs du ciel, tous les systèmes de repérage avaient été désactivés depuis l’appareil ! C’est un fait reconnu par tous les spécialistes des accidents aériens qui en ont parlé à l’époque. Rappelez-vous, quand vous regardiez votre télévision !

Pour effectuer ce genre d’opération technique qui prend du temps, il faut plusieurs techniciens qui savent ce qu’ils doivent faire. Ce n’est pas à la portée de n’importe qui !
Et comment croire qu’un des membres d’équipage effectuerait une manœuvre pareille ?? Ce serait suicidaire ! A moins d’y être contraint, naturellement…

Quand on rajoute à cela le fait que ceux qui tenaient les commandes de l’avion ont délibérément évité les grands aéroports, donc ont voulu éviter d’être repérés par des radars puissants, prouve bien qu’il s’agit d’un détournement

La vérité ? Elle a été dite par plusieurs experts en la matière : il s’agit d’un détournement d’avion qui a mal tourné, pour les passagers a minima. Plusieurs pirates de l’air ont réussi à s’embarquer en Malaisie, avec des armes qui leur ont permis de tenir équipage et passagers en otages. C’est un coup qui a été bien préparé…Les Malaisiens n’ont pas envie de reconnaître que leur aéroport moderne de Kuala-Lumpur est une passoire et que leurs services de sécurité sont nuls ! Pas plus que les Chinois n’ont le moindre désir d’avouer au monde qu’ils se sont faits berner dans cette histoire : les terroristes étaient des islamistes, et ils ont déjà assez de problèmes avec les leurs : au Sin-Kiang, voire ailleurs…

Il suffit de regarder une carte d’Asie du sud-est, d’étudier un peu les courants marins et atmosphériques pour comprendre qu’un détournement dans cette région ne peut conduire à rien là où les radars sont trop nombreux…D’où cette dernière direction prise par l’avion : l’Océan indien où il est censé s’être abîmé en mer. Alors pourquoi cette action ? Apparemment, elle est absurde…Pas vraiment,non!

Pourquoi des islamistes ? Le seul objectif des pirates qui se sont emparés de l’avion, en tournant vers le sud-ouest de l’océan indien, ne pouvait être que l’île de Diego-Garcia où se situe la plus importante base militaire américaine de toute cette région du monde. Les machines les plus sophistiquées y sont utilisées pour espionner les mouvements des navires de guerre de toutes origines, les connexions avec les satellites y ont des relais, indispensables aux traitement des informations, militaires oui mais pas uniquement. Les écoutes y sont en marche 24 heures sur 24. Les sous marins stratégiques nucléaires américains y mouillent et Diego Garcia servirait même de centre de détention pour des prisonniers particuliers. Le complexe établi la-bas est formidable dans le vrai sens du terme et du dernier cri. De plus les lieux sont bien gardés et personne ne peut s’en approcher.

Si un avion ne veut pas se faire repérer en approchant de l’île, il doit voler très bas…Si bas que les risques sont énormes : soit le plongeon dans l’océan, soit le missile qui lui fonce dessus.

Ce détournement n’avait qu’un objectif : jeter l’avion sur la base US de Diego-Garcia  ! Faire le maximum de dégâts !

Qu’importait aux terroristes la vie des passagers comme la leur ? Absolument rien !

Ils ont joué à quitte ou double…Et ils ont perdu. Ils n’ont pas atteint leur but, ils n’ont pas revendiqué l’acte…Celui-ci a du servir de répétition également : cela peut se reproduire dans d’autres circonstances…Que nous n’imaginons pas…

Au final, il n’y a que deux possibilités : à force de naviguer en rase-motte la catastrophe s’est produite…C’est une possibilité, pas une probabilité. Sinon ? Les américains ont logé l’avion et l’ont abattu avant que les kamikazes n’agissent, peut-être au dernier moment et après sommations. Ils n’avaient pas le choix c’est vrai, mais ils ne vont pas s’en vanter… « No comment ! »…Voila ce qui est probablement arrivé…

L’Australie a été complice de désinformation dans cette terrible histoire…Gageons que son gouvernement va faire profil bas…

La géopolitique ne connaît pas de sentiment…Mais les malheureuses familles sont déchirées, ne peuvent même pas faire leur deuil puisque, officiellement, personne ne sait rien…

Espérons que la découverte de ce bout d’aileron leur permettra, au moins, d’accepter la demi-vérité que les autorités leur diront…Et qu’ils pourront, enfin, faire leur deuil…

Alain Fabre


WUKALI 31/07/2015
Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus