Back in China’s Cultural Revolution


le Ruban, film d’étudiants réalisé en 2009 par Gobelins, l’école de l’image à Paris, n’est pas plus un dessin animé destiné aux « chères têtes blondes » que «Le voyage de Gulliver» n’est un conte pour enfants. Dans la Chine des années 60, le peuple s’en prend à un riche propriétaire. Mei, une jeune ouvrière, participe au mouvement la foule. Soudain elle reconnaît en la victime l’homme dont elle est éprise. Redoutant de dévoiler ses sentiments, Mei ne sait que faire.

Ce film français a remporté un impressionnant nombre de prix dans le monde entier et a été distingué jusqu’en Chine. Une grande sobriété dans le dessin combinée à une forme très expressionniste. Derrière l’histoire émouvante des deux personnages, tout un pan de l’histoire de la Chine contemporaine quand Mao pendant la Révolution culturelle plongeait son pays dans le chaos et manipulait les masses provoquant des millions de victimes pour asseoir son pouvoir despotique. Qui ne se souvient pas de ces professeurs humiliés et accusés de tous les crimes, promenés la tête recouverte d’un bonnet d’âne et obligés de reconnaître «leurs fautes» sous les coups des Gardes rouges, de jeunes étudiants fanatisés annonant les préceptes infantilisants du Petit Livre rouge. C’est vers cette époque faite de sang et de fureurs que renvoie ce petit film.

Pierre-Alain Lévy

WUKALI 24/10/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com
Première parution: 28/09/2013


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus