An anime about the dramatic situation of the children in Syria


[**The Box*] ( la Boîte) est un un dessin animé turc et c ‘est en soi déjà un fait assez rare pour être signalé. Il a été réalisé par la cinéaste et scénariste [**Merve Cirisoglu Cotur*]. Ce qui distingue ce film, ce ne sont ni la qualité du dessin, ni la technique somme toute l’une et l’autre assez frustres, non c’est le sujet.

Le film débute par un feu d’artifice dans une ville d’évidence orientale et musulmane, quelques minarets sont dans le décor, et les toits des maisons sont recouverts d’antennes paraboliques. Un garçonnet joue avec son chat et crayonne, D’une grande boîte de carton il s’est inventé une maison. On entend comme des crépitements puis un grand bruit, les tableaux accrochés aux murs se balancent tandis qu’ un cadre avec la photographie d’un homme et d’une femme souriants avec le petit garçon (manifestement ses parents) tombe sur le sol et se brise… Serait-ce un tremblement de terre ?


L’enfant trouve refuge avec son chat dans son carton qu’il utilise comme une maison puis s’endort. Quand il se réveille il découvre un univers de tentes, une ville de toile avec des réfugiés, il est seul. On entend des bruits de bombardements et des explosions et l’on aperçoit à proximité du camp entouré de barbelés, le fuselage d ‘un avion de chasse abattu.

Il réussit à sortir du camp accompagné de son chaton et franchissent des frises de fers barbelés. L’image du père et de la mer est dans l’esprit de l’enfant, hélas il se découvre seul. Toujours accompagné de son chat il arrive près de la mer et cherche à quitter l’enfer et les dangers qu’il vient de subir. De son carton il en fait un petit bateau, laisse son chat sur le rivage car il a peur de l’eau, puis prend la mer et rame, rame, s’éloigne de la côte. Quelques oiseaux crient dans le ciel…

Ce film, présenté dans 240 festivals de films d’animation de par le monde a permis d’alerter l’opinion sur la guerre en [**Syrie*] et ses conséquences inhumaines sur la population et notamment les enfants.

La dernière image rend compte de la catastrophe humanitaire en Syrie :

– [**8,4 millions d’enfants*], soit plus de 80% de toute la population d’enfants de Syrie sont directement touchés par les effets de la guerre.

– [**6,1 millions*] d’enfants ne sont plus scolarisés

– Plus de[** 6 millions*] sont en situation de personnes déplacées et n’ont plus de foyer

– Plus de[** *16.600*] enfants se retrouvent seuls et isolés et ont réussi à franchir les frontières de la Syrie

Ce film a été réalisé en 2016.

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 25/05/2019

Retrouvez tous les films d’animation et de tous les styles présentés dans Wukali ( près de 300 !)

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus