We shall never surrender. At the airport, amidst Hong Kong demonstrators


Par J-R, H et I Le Meur / Sur le chemin du retour, nous voici arrivés à[** Hong Kong*] après un séjour passé au [**Viet Nam*]. belle idée ! Sa baie, ses jonques, ses tours, ses tramways, sa street food et un peu de brocantes ! Que demandez de plus ?

Ce 10 août, à la sortie du vol [**Cathay Dragon*] en provenance de [**Saïgon*] ([**Hô Chi Minh City*] pour un autre régime démocratique), après un contrôle douanier étonnamment rapide (du jamais vu ! ), on récupère les valises aussi fatiguées que leurs propriétaires. Il est 23 heures.

On sent à la sortie une vague, une masse. La quatrième mur diraient les acteurs.
Des chants, une pression, on se pince le nez comme pour passer les 3 mètres en plongée.

On prend l’appareil et le téléphone pour filmer dès l’arrivée, il se passe quelque chose. C’est historique ? On s’en dissuade, sans doute à juste titre. Les yeux des agents sont pressants eux aussi.

Et puis on ne sait pas où on arrive, ce qui se passe vraiment, quels sont les risques…

Et sans pallier de décompression, nous sommes happés par des milliers de jeunes manifestants qui nous le savons occupent l’aéroport depuis quelques jours.

Quelques minutes avant, nous avions des préoccupations touristiques basiques si médiocres et si éloignées des enjeux. Pourrions-nous atterrir, nous rendre à notre hôtel, passer la journée comme prévu à[** Honk Kong*] mythifié ? Cathay nous avait rassurés, l’agence également. Tout fonctionne.

Tout fonctionne ? Ces milliers de jeunes souriants à travers leur masque pour éviter d’être reconnus et traqués nous en dissuadent. « Désolés pour le dérangement, mais nous nous battons pour notre survie. »

On lit, on entend parler de démocratie, de liberté, de droits et d’éviter des expulsions : « Nous voulons l’abandon pur et simple du projet de loi sur les extraditions, qui n’est officiellement que suspendu ».

On lit aussi que la police de Hongkong obéissant à la [**Chine*] communiste tire sur les jeunes et ne respecte pas les libertés fondamentales.

Comment imaginer les jeunes que nous avons vus, devenir violents et tabasser des agents ? Ceux que nous avons salués, qui nous ont salués, applaudis lorsque nous avons pris leurs tracts, nous ont serré la main qui auraient pu nous embrasser si cela faisait parti de leur culture et s’ils avaient pu ? Difficile à y croire. Même s’il faut se méfier de la foule, des impressions et des incompréhensions culturelles. Ils s’excusaient de nous infliger un « unexpected Hong Kong » pour nous.

Le Hong Kong attendu a été en effet chamboulé, mais leur témoignage nous a touchés, bouleversés. Difficile de réprimer une larme devant la mobilisation de cette jeunesse émouvante si polie et respectueuse.

Le lendemain dans les rues de [**Hong Kong Island*], [**Kowloon*] ou même [**Lantau Island*], on a senti sinon une pression, un agacement face à quelques blocages de bus par des barrières et avons entendu des propos désabusés ou peu enclins à témoigner de la sympathie à cette jeunesse. Encore moins du soutien. Plusieurs commerçants (les anciens) nous ont dit « good China, Hong Kong no good ».
Pas besoin de traduction, pas besoin d’éclairage spécifique face à ce conflit très générationnel sur ce confetti à 10 minutes de [**Shenzen*] où on a appris plus tard que les chars et hélicoptères étaient massés.

C’est inquiétant. Et c’est euphémisant. « We shall never surrender » ont-ils écrit sur le tract remis.

Et on se souvient : « we shall fight on the seas and oceans, we shall fight with growing confidence and growing strength in the air, we shall defend our island, whatever the cost may be. We shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender, and even if, which I do not for a moment believe, this island or a large part of it were subjugated and starving, then our [….] (island) would carry on the struggle, until, in God’s good time, the new world, with all its power and might, steps forth to the rescue and the liberation of the old. » Vous avez reconnu , c’était Winston Churchill, discours à la Chambre des Communes, 4 juin 1940, car c’est bien de la même défense de la liberté, qu’il s’agit.

Qu’est que cela va donner ? Une jeunesse sacrifiée ?

On n’y connait rien en politique et relations internationales, encore moins en finance.
Mais l’impression donnée, la géographie, la topographie, l’histoire, le symbole qu’est [**Hong Kong*], l’économie du lieu nous font penser que la [**Chine*] ne pourra réprimer comme il y a 30 ans sur la [**place Tian’anmen*].

Et puis 2019 ce n’est pas 1989, l’information circule plus vite, l’économie chinoise a sans doute besoin d’un peu de respectabilité.

Et puis, c’est malgré tout 2 millions d’habitants dans la rue sur 6 millions. Imaginez 20 millions de gilets jaunes polis et respectueux ?

Et [**Taiwan*] est tapi derrière avec ses 25 millions d’habitants.

Quant à nous ? Et bien, nous témoignons simplement. Avec nos moyens, comme vous nous l’avez demandé. Nous espérons seulement que vous pourrez vivre, sourire sans masque et être heureux.

[** Jean-René, Hélène et Inès Le Meur*]


Sur les manifestations de Hong-Kong, lire dans Wukali l’article :
Hong Kong épicentre géopolitique, la Chine s’énerve

Illustration de l’article: photos ©J-R Lemeur/ Wukali.


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 23/08/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus