Les instruments anciens contenant des espèces végétales ou animales protégées pourront désormais voyager plus facilement grâce à un passeport personnalisé. Actuellement, les musiciens qui voyagent à travers le monde doivent réclamer un « permis » à chaque fois qu’ils traversent une frontière avec l’un de ces instruments. Le nouveau texte, proposé par les Américains à la demande d’organisations du secteur musical, prévoit un passeport multi-entrées valable trois ans, attaché à chaque instrument.

France-Musique. Dépêches-Notes


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus