Frank Gehry’s new baby in Paris, in majesty and transparency

C’est une belle histoire déjà ancrée dans la réalité artistique et architecturale parisienne et qui profitera à son rayonnement international qui va bientôt voir le jour : l’ouverture de la Fondation Vuitton pour la création et l’art contemporain située en lisière du Bois de Boulogne. Il aura fallu pas moins de treize ans pour faire d’une idée un complexe architectural réalisé. Sa maquette a été exposée au Centre Pompidou Metz à l’occasion de l’exposition inaugurale « Chefs-d’œuvre ? » en 2010. Ce sera un événement important, ses objectifs sont clairs, présenter une collection d’art essentiellement contemporain, «la Fondation Louis Vuitton a pour missions la présentation de collections permanentes, l’organisation d’expositions temporaires d’art moderne et contemporain et de manifestations pluridisciplinaires, la mise en place de rencontres, de débats et de colloques. Elle compte parmi ses priorités la mise en œuvre d’une mission pédagogique, notamment auprès des jeunes publics.»

L’édifice a été conçu par l’architecte l’américano-canadien Frank Gehry, Prix Pritzker d’architecture. Douze grandes voiles de verre viennent recouvrir le corps du bâtiment, assemblage de blocs blancs nommé «iceberg», en lui conférant son volume, sa légèreté et son élan. Posé sur un bassin créé pour l’occasion, l’édifice s’insère dans l’environnement naturel, entre bois et jardin, jouant de la lumière et des effets de miroir. Les plus hautes verrières reposent sur une charpente mixte bois- acier et culminent à 46 m. Le bâtiment a déjà obtenu le Grand Prix National de l’ingénierie 2012.

L’ouverture du chantier a commencé en mars 2008 et la réception du bâtiment a eu lieu en Février 2014. Les 13.500m2 de verrière sont constitués de panneaux uniques moulés sur mesure. Un four spécifique a même été créé pour répondre aux exigences de courbures et d’élancement imposées par l’architecte.


La créativité de Frank Gehry impose une innovation technique constante. Tant dans la conception même du projet que dans l’engagement des travaux, le chantier de la Fondation Louis Vuitton bouleverse les principes de l’architecture. Dès les premières étapes, l’ensemble des partenaires réunis autour du projet ont appris à manier et se sont appuyés sur un outil unique : Digital Project, un logiciel 3D développé par Gehry Technologies à partir de l’outil Catia de Dassault aéronautique. La performance exceptionnelle de ce logiciel permet de créer les formes complexes imaginées par Frank Gehry, dans une très étroite collaboration entre les différentes équipes qui travaillent simultanément sur un modèle commun

La construction de la Fondation Louis Vuitton est allée de pair avec un projet paysager qui permet au Jardin d’Acclimatation de se transformer et de se moderniser tout en conservant son esprit d’origine.

Avec cette nef majestueuse, voici sans nul doute une réalisation phare de l’architecture du XXIème siècle. On se réjouit d’avance à l’idée de visiter bientôt ce nouvel espace, cette métaphore de la transparence, cet écrin prestigieux qui ancre Paris dans le monde si concurrentiel, innovant et dynamique de l’art contemporain.

Sébastien PRUDENT et Elsa WEILLER. WUKALI bureau de Paris


Sources documentaires: Fondation Louis Vuitton

WUKALI 23/06/2014



Lu dans la presse

La Fondation Louis Vuitton sera inaugurée le 20 octobre dans le Bois de Boulogne, a annoncé dimanche Bernard Arnault, le PDG de LVMH. Ce projet d’un lieu dédié à la création artistique contemporaine a été lancé il y a huit ans. Il sera enveloppé dans un grand nuage de verre conçu par l’architecte Frank Gehry.

L’ouverture de la fondation au public, dans des conditions classiques, se fera le 27 octobre. Bernard Arnault, le PDG de LVMH, numéro un mondial du luxe, a tenu à en faire l’annonce lui-même, dimanche sur TF1. La fondation sera ouverte aux visiteurs gratuitement pendant trois jours le week-end suivant l’inauguration.

La Fondation Louis Vuitton inaugurée juste avant la FIAC

Bernard Arnault a choisi d’inaugurer ce nouveau lieu artistique juste avant l’ouverture de la FIAC (Foire internationale d’art contemporain) qui se tient du 23 au 26 octobre à Paris.

« Nous allons exposer des collections qui appartiennent pour partie déjà à la Fondation, une partie de mes collections et puis nous aurons aussi des expositions temporaires pour lesquelles nous ferons travailler des artistes contemporains« , a déclaré Bernard Arnault. « Certains vont réaliser des oeuvres spécialement pour la fondation« , a-t-il dit. « Je serai assez impliqué dans les choix« .

LVMH dévoilera à l’automne la programmation de la Fondation pour l’ouverture. Pour le moment, elle se contente d’annoncer une exposition inaugurale célébrant le bâtiment de Frank Gehry, qui aura lieu en même temps qu’une exposition sur l’architecte au Centre Pompidou.

Un grand navire enveloppé de douze voiles de verre

Situé en lisière du Jardin d’Acclimation, géré par LVMH, le bâtiment de la Fondation Louis Vuitton, construit sur un ancien bowling, a une surface de 11.700 m2.

Le corps central est enveloppé dans douze voiles de verre, qui apportent de la transparence et jouent sur les reflets. Avec les verrières, le bâtiment dépasse les 40 mètres de haut.

Soutenu par la Ville de Paris, le projet avait suscité la protestation d’associations de riverains qui avaient obtenu en janvier 2011 l’annulation du permis de construire du bâtiment par le tribunal administratif de Paris. Les députés UMP et PS avaient alors donné un coup de pouce à la Fondation Vuitton en la déclarant d’utilité publique, ce qui a permis la poursuite de sa construction. « Les recours, on les a oubliés« , déclare Jean-Paul Claverie, conseiller de Bernard Arnault.

Dans 50 ans, le bâtiment reviendra à Paris

L’homme d’affaires François Pinault, grand rival de Bernard Arnault, a ouvert depuis 2005 sa propre fondation au Palazzo Grassi de Venise, après avoir renoncé à l’implanter sur l’île Seguin (Boulogne-Billancourt) à la suite de lenteurs administratives. Il dispose depuis 2009 d’un autre espace d’art contemporain à la Pointe de la Douane de Venise.

La Fondation Louis Vuitton est une fondation d’entreprise, et non une fondation personnelle comme celle de François Pinault, même si Bernard Arnault est lui aussi collectionneur.

L’investissement annoncé était de 100 million d’euros. Mais le projet a nécessité beaucoup d’innovations techniques coûteuses.

La Fondation versera une redevance à la Ville de Paris car le terrain fait l’objet d’un bail emphytéotique de 55 ans. Cinq ans s’étant déjà écoulés depuis la signature, « dans 50 ans, le bâtiment reviendra à Paris », précise Jean-Paul Claverie.

CultureBox France TV Info

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus