la guerre de sécession USA
Accueil Livres, Arts, ScènesHistoire La Guerre de Sécession, la grande guerre civile américaine

La Guerre de Sécession, la grande guerre civile américaine

par Félix Delmas

Vincent Bernard est l’auteur de biographies, qui ont fait date (et dont vous trouverez les recensions critiques dans les archives de Wukali), l’une sur Robert Lee, l’autre sur Ulysse Grant, les deux grands adversaires de la guerre de Sécession. Il manque Abraham Lincoln et les trois protagonistes, du moins les plus connus en France de cette boucherie auront été étudiés. En attendant, Vincent Bernard livre une étude sur la guerre de Sécession.

La guerre de sécession USA

Si cette guerre( appelée Civil War aux US), la plus meurtrière pour les États Unis d’Amérique, est très étudiée, et fait l’objet de nombreuses polémiques, thèses et anti-thèses, force est de percevoir que chez nous, il n’existe que peu d’ouvrages sur elle. Et pourtant, il suffit de s’intéresser à l’actualité outre-atlantique aujourd’hui pour percevoir que les séquelles de cette guerre, au moins au niveau des mentalités de certaines couches de la population, sont encore très présentes. En effet, vu de loin, il peut paraître surprenant de voir déboulonner des statues, de juger le passé avec les mentalités actuelles. Hélas, ce genre d’attitudes de pensées, commencent à nous envahir. C’est pour cela qu’il faut éduquer, encore et encore pour apprendre, dès le plus jeune âge à relativiser et surtout à reconstitualiser les faits à leur époque et non à la nôtre. Car l’histoire a un rôle important dans cette formation intellectuelle. Il est certain que suivant le prisme sous lequel on aborde un sujet comme une guerre en général et celle de Sécession en particulier, les leçons seront quelque peu différentes. Quant à « racialiser » ce conflit (aussi bien de la part des « blancs » que des « noirs »), c’est s’attarder sur une minuscule partie d’un ensemble bien plus vaste.

Vincent Bernard ne tombe pas dans ce travers. Il opte pour une présentation chronologique de la guerre, de ses prémices (et de ses raisons, en outre, le Sud qui voit sa position de moteur du jeune état américain perdre sa place au profit du Nord qui s’industrialise et voit sa population s’accroître), de son déroulement et de ses conséquences. Soulignons qu’il n’y a pas que les manœuvres militaires et les boucheries qui ont caractérisé les principaux champs de bataille, mais aussi les problèmes politiques aussi bien au Nord qu’au Sud. Bien entendu aussi évidement, l’évolution des mentalité par rapport à la question noire : comment mettre un fin à l’esclavage (l’abolition est quasiment acquise au sud à la fin de la guerre) ? Doit-on, peut-on enrôler des noirs dans les armées, etc. Sans omettre que tout cela se déploie sous fond d’un racisme latent des deux côtés. A cet égard, nous disposons des écrits de Lee, d’avant la guerre, qui se montre bien plus critique vis-à-vis de l’esclavage que Lincoln. D’ailleurs, quand le guerre est devenue inéluctable, ce dernier a proposé à Lee de prendre la tête de l’armée fédérale. Mais Lee est un homme « d’honneur », très attaché à sa Virginie natale qu’il veut défendre.C’est pourquoi tout au long de la guerre, simple commandant d’une des armées du sud, son génie tactique, son audace prouveront que c’est un très grand militaire. Plusieurs fois il sera à même de détruire ses adversaires, mais il est victime du manque de soldats pour parachever ses percées.

guerre de sécession USA
Bataille de Gettysburg (vue d’artiste). Charge de la brigade Armistead (division Pickett) le 3 juillet 1863.

L’autre figure cette guerre, c’est bien sûr celle du général Grant qui fait montre d’audace, de persévérance, de moins de prudence que les autres généraux qui l’on précédé. Soit il a vite le surnom du boucher tant ses attaques s’avèrent souvent très meurtrières, mais c’est lui aussi un grand tacticien, très bien secondé (on pense à Sheridan ou à Sherman) qui montre une sérénité rarement démentie tout au long du conflit. Lincoln, quant à lui est obsédé par la défense de Washington, mais il va souvent sur le front pour motiver ses généraux. Il sera d’ailleurs une des dernières victimes du conflit.

Cette guerre se déroule sur plusieurs fronts, soit il a des batailles rangées, jamais décisives, mais surtout des escarmouches, des combats isolés, des « raids » de cavalerie ravageurs derrière les lignes ennemies, et des batailles d’ego chez les officiers supérieurs qui ne facilitent pas la bonne exécution des plans.

Au niveau purement militaire la guerre de Sécession marque un tournant, une charnière, on passe de l’époque des grandes batailles de la Révolution et de l’Empire, celles du début du XIX siècle, à ce que va bientôt devenir la guerre au XX siècle. L’inventeur des tranchées n’est autre que Robert Lee.

Il y aurait bien d’autres choses à dire de ce livre comme le rôle (pas toujours positif) de Jefferson Davisle président des états du sud, ou la terreur que faisait régner Sherman auprès des populations civiles.

Cinq ans d’une terrible guerre qui a, et qui marque encore les États-Unis d’Amérique. En un mot, un livre nécessaire à lire pour comprendre la société américaine actuelle et les divisions qui la parcourent.

La guerre de sécession
Vincent Bernard
éditions Passés composés 24€

Illustration de l’entête: peinture par Mort Künstler

Olécio partenaire de Wukali

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus