Égypte ancienne
Accueil Livres, Arts, ScènesExpositions & Histoire de l'art Une redécouverte intelligente de l’Égypte ancienne

Une redécouverte intelligente de l’Égypte ancienne

par Félix Delmas

Encore un livre sur l’Égypte ancienne des pharaons (il y en a bien plus que sur l’Égypte copte qui est moins « vendeuse », mais pourtant riche en enseignements) ! Un de plus me direz-vous, oui, mais ! Et c’est ce mais, précisément, qui souligne et fait sortir le remarquable travail de Florence Quentin, égyptologue reconnue au niveau international. Il faut dire qu’elle se prête parfaitement bien à la démarche de la collection « Vérités et légendes  » voulue par les éditions Perrin et dont nous avons déjà dit beaucoup de bien dans les colonnes de WUKALI.

L’idée est simple, mais très efficace : une série de courts chapitres (31 en tout) portant sur un thème précis. Et surtout, tout est décrit et appréhendé avec les derniers développements de la recherche archéologique et scientifique.

Je ne vais pas faire l’inventaire de ces 31 chapitres, à chacun de les lire à son rythme, à chacun d’apprécier, de s’instruire aux réponses de ces 31 questions. Bien sûr, il y a « Akhenaton est-il le premier monothéiste de l’histoire ? », sujet quelque peu rebattu, mais qui est nettement moins manichéen que ce qu’en disent certains. Mais aussi « l’Égypte pratiquait-elle l’esclavage ? » ou encore « Les Égyptiens étaient-ils noirs ? », ce qui est loin d’être une question anodine, vu la réécriture de l’histoire par certains groupes ethniques.

Ce qui est aussi très plaisant dans ce livre ce sont les réflexions sur notre présent que nous poussent à avoir une étude de l’antiquité égyptienne quitte à parfois faire des anachronismes comme : « la reine-pharaon Hatchepsout, une icône queer avant l’heure ?» Le terme est vraiment daté de notre époque, ce qui n’a pas empêché certains de l’employer pour cette souveraine.

Olécio partenaire de Wukali

C’est tout le problème de l’histoire, comment la percevoir avec les mentalités, les cultures d’un passé révolu et non avec nos critères, nos valeurs. Et c’est le rôle, le métier des scientifiques, dont Florence Quentin fait partie, de nous aider dans cette démarche vers le plus d’objectivité possible.

J’oubliais avant d’achever, ici aucune trace des théories complotistes, des ufologues et autres charlatans, qui essayent de trouver des réponses « surréalistes » à des faits qu’ils ne peuvent comprendre par manque de réflexion, de travail, mais surtout à cause d’un certain sentiment de leur supériorité (supposée) qui les empêche de constater que le génie humain existait bien avant eux et de fait a permis de bâtir des pyramides il y a plus de 5 000 ans sans avoir besoin de logiciel informatique développé.

L’Égypte ancienne
Florence Quentin

Collection Vérités et légendes. Éditions Perrin. 13€

Vous souhaiteriez réagir à cette critique…
Vous aimeriez nous proposer des sujets et des articles

N’hésitez pas à nous contacter : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête: fresque de l’antichambre au tombeau de Néfertari

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus