ICI means « here » in French, it’s the name of a village, in Belgium or in France and maybe elsewhere, a place so far from restless cities, and where it’s nice and human to live in.


La chronique littéraire d’Émile COUGUT


Le titre même du livre de Christine Van Acker en résume le contenu. Ici, c’est un endroit, un bourg, un hameau d’une centaine d’habitants, dans les Ardennes belges. Ici, c’est un de ces lieux rural comme il y en a tant en Belgique ou en France. Ici et un lieu où le temps semble s’être arrêté, où tout semble être immobile, où la vie est rythmée par les saisons, où le destin semble être tracé dés la naissance. Seules les études permettent de sortir de cette sorte de fatalité. Et pourtant, certains, dont l’auteur partent de la capitale, sans être compris par leurs amis, pour s’y installer et partager cette vie. Cette vie décrite dans 48 courts chapitres, chacun ressemblant à une légère touche de couleur qui participe à l’œuvre finale.

Christine Van Acker nous montre que même sans bar, sans boulangerie, sans école, avec les lieux culturels très éloignés, on peut avoir une vie libre saine, apaisée, sans stress. Elle répond surtout à la question posée dans l’avant-propos : comment faire pour ne pas s’ennuyer à la campagne ? La solution est simple, il faut admettre de vivre au rythme de la campagne, de la nature, en comprenant que la vitesse ne sert à rien, en ayant conscience que la ville crée plus de besoins qu’elle n’en assouvie.

Christine Van Acker nous dessine des portraits pleins d’empathie d’autochtones (Albert, Arthur, Agnès, France, le curé et tant d’autres), qui savent se parler, partager, faire la fête, se soutenir. Il n’y a pas d’anonymat, d’indifférence à Ici.

Ici n’est pas un roman, c’est une sorte d’objet littéraire peu identifiée qui fait partie de la même famille que les livres de Delerme. Chaque chapitre peut être lu indépendamment des autres, sans aucun ordre, pour connaitre à « Caresser son chat » », à « Inviter les amis », en passant par « Le cimetière » ou « Se laisser pousser par le printemps ».

Un livre nécessaire et indispensable, à ouvrir à chaque montée de stress.

Emile Cougut


Ici

Christine Van Acker

Éditions Le Dilettante. 15€


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus