Doha, 18 juin – Le Comité du patrimoine mondial réuni à Doha (Qatar) a décidé de repousser à l’année prochaine la décision relative à l’inscription de la Grande Barrière de corail australienne sur la Liste du patrimoine en péril.

Les préoccupations du Comité concernent le développement côtier, notamment le projet d’équipements portuaires et de traitement du gaz naturel liquéfié. Le Comité a demandé à l’Australie de lui soumettre un rapport actualisé sur le site d’ici le 1er février 2015.

Le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Kishore Rao, a déclaré que la décision adoptée par le Comité tient compte des efforts consentis par l’Australie dans sa gestion de la Grande Barrière. « L’UNESCO est convaincue que la direction prise de repousser l’examen à l’année prochaine va dans le bon sens », a-t-il déclaré.

La Grande Barrière couvre une superficie de 348 000 kilomètres carrés, au nord-est de la côte australienne. Inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1981, elle abrite 400 espèces de coraux, 1500 espèces de poissons et 4000 espèces de mollusques.

Communiqué Unesco


WUKALI. 18/06/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus