A sharp and incisive critic of upper American society


Voilà un recueil de 12 nouvelles de Helen Ellis autour du thème des femmes de la bonne société aisée américaine. Une série de femmes névrosées qui ont besoin souvent d’un « coach de vie », les psychiatres sont vraiment passés de mode, et qui traînent, sauf quelque rares exceptions, non un mal de vie mais un ennui total. Elles sont plongées dans une solitude absolue même si elles vivent en couple (les hommes ne sont que des sortes d’ectoplasmes dont elles ne perçoivent que de vagues contours). Refusant inconsciemment de s’assumer, derrière le vernis des bonnes manières (car toutes vu leur position sociale maîtrisent parfaitement les codes sociaux régissant leur « classe » sociale), elles passent leur temps, souvent derrière un grand sourire, à se critiquer parfois avec une grande violence. Une attitude florentine : de grands sourires devant mais un poignard caché pour le planter dans le dos dès que l’autre se retournera.

Selon quoi, le rêve américain cause d’énormes dégâts psychologiques pour ceux qui en bénéficient. L’argent et la réussite ne font vraiment pas le bonheur ! Depuis longtemps on savait que les névroses ne touchaient pas les plus démunis !

A travers elles, Helen Ellis dénonce avec un humour certain la dictature du bonheur obligatoire et ses représentations de fait très codifiées, dictature des apparences qui écrasent la personnalité de celles qui y sont soumises.

American Housewife doit être lu ne serait-ce que pour une petite perle, la nouvelle « Chine avec les stars » qui est une caricature particulièrement bien réussie des émissions de télé réalité et des dégâts qu’elles peuvent causer à certains candidats qui eux aussi essaient d’utiliser à leur profit le succès de ces émissions auprès des téléspectateurs.

American Housewife d’Helen Ellis est une satire particulièrement réussie d’une certaine société américaine, créatrice de névroses, vivant dans un monde totalement artificiel, bien loin du monde réel.

Émile Cougut


American Housewife
Helen Ellis

éditions de la Martinière. 18€


WUKALI 04/06/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus