Caution, next time you open a tin of raviolis, be on your guard !


Ce nest pas tous les jours que l’on peut voir un film d’animation de nos amis suisses. Celui-ci intitulé «Le génie de la boîte de raviolis» et sorti en 2005, a été réalisé par [**Claude Barras*]. En 2017 notre artiste helvète a obtenu le César du Meilleur film d’animation pour «Ma vie de courgette», un autre de ses films, et nombre d’autres distinctions de prestige dont le Cristal du long métrage et le prix du public au Festival international du film d’animation d’Annecy.

Raviolis, courgette, voila un auteur qui fait dans l’alimentaire et tant qu’il ne s’agit que de navets, de patates et d’andouilles on ne peut être que satisfait ( oui je sais, c’est un humour un peu facile mais c’est la fin de semaine, comprenez-vous…!)

Le modelage, la pâte à modeler, voici une technique qui permet toutes les fantaisies et renvoie dans notre inconscient à nos balbutiements créatifs du temps des barboteuses ( si jamais cet accessoire vestimentaire des bambins existe encore, ce dont je doute! ). Mais la main qui pétrit et façonne la pâte n ‘est elle point d’abord le prolongement direct de notre cerveau et la fabrication d’une poupée de glaise n’est-elle pas aussi au fond de toutes les mythologies !

J’aime aussi le titre, cette histoire de génie (et comme je ne sais pourquoi je suis avec vous dans la confidence), je me souviens du «génie du vide-ordures», ce personnage créé de toute pièce que j’avais inventé pour le plaisir de ma fille, ma joie, alors toute petite, quand dans l’espace d’un week-end, à l’âge où la fantaisie et le mystère sèment leurs plus belles graines, je brodais dans la fiction magique pour avoir le bonheur d’apercevoir dans son regard, dans la braise de ses petits yeux, l’étincelle de l’émerveillement qui créé l’enfance ! L’appartement était alors un trop court temps, enchanté pour nous deux.

« Papa, encore !», et plusieurs fois répété, car il me fallait sans cesse imaginer, inventer des aventures pour ce génie obscur et sympathique blotti dans un coin de la cuisine ; et quand par surprise dans la tuyauterie ménagère nous entendions de temps à autre le brinquebalement des boîtes de conserve entrain de dégringoler vers leur fatal destin, nos sourires complices saluaient alors le Génie qui se cachait.

Dans ma besace de héros et de mots ciselés pour le rêve, j’avais aussi pour changer de registre, «Gastronomie», un bien sympathique lion à qui il arrivait plein d’histoires!
Tempus fugit n’est-ce-pas…!

[**A toi ma joie !*]

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les films d’animation et de tous les styles présentés dans Wukali ( près de 300 !)

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 27/10/2018)]

Retrouvez tous les films d’animation et de tous les styles présentés dans Wukali ( près de 300 !)

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus